Précautions d'utilisations des huiles essentielles

PRECAUTIONS D’USAGE DES HUILES ESSENTIELLES

 

- Vous devez toujours manipuler les huiles essentielles avec précaution car elles sont très puissantes et très riches en principe actif.

- Pour plus de précaution, avant leur utilisation, toujours consulter et respecter les notices d’utilisation de chaque huile, disponible sur le site de la marque, du fournisseur de votre flacon d’huile d’essentielle.

- En cas de doute ou d’interrogation, demandez toujours conseil à votre médecin ou à un professionnel de santé formé à l’aromathérapie.

- Avant toute utilisation à but thérapeutique, vous devez faire établir un diagnostic par un médecin.

- Respectez toujours les modes d’administration, les posologies et les dilutions recommandés. Compte tenu de leur grande concentration, s’il est inscrit 1 goutte, ce n’est pas 2 gouttes, ni 3. Il n’y a pas d’à peu près avec les huiles essentielles.

- Ne remplacez pas une huile essentielle par une autre, par exemple un eucalyptus radié n’est pas la même chose qu’un Eucalyptus Globulus !!! Vérifiez toujours le nom latin des plantes et achetez des huiles essentielles bio.

- Les huiles essentielles agissent rapidement. Si vous ne voyez pas de résultats dans les temps indiqués, consultez votre médecin.

- Vous ne devez jamais interrompre, un traitement médical de votre propre initiative pour le remplacer par les huiles essentielles, demandez toujours conseil à votre médecin.

- Ne jamais retirer le codigoutte du flacon.

- Utilisez les huiles essentielles avec modération et précaution, respectez les dosages conseillés en fonction des différents modes d’utilisation envisagés.

- Ne pas utiliser les huiles essentielles de façon prolongée sans interruption, même à faible dose.

- Ne pas injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou musculaire. Ne jamais appliquer d’huiles essentielles dans les yeux, les oreilles et sur les muqueuses.

- Ne pas ingérer plus de 6 gouttes d’huile essentielle par jour sur un support (miel, cachet neutre, huile végétale) Ceci est la dose maximale pour un adulte. Avant toute prise par voie buccale (ingestion), consulter un médecin ou un professionnel de santé formé à l’aromathérapie. Les huiles essentielles sont la plupart du temps plus efficaces en application cutanée, et seulement dans certains cas la prise par voie orale est nécessaire.

D’une manière générale, il est déconseillé aux personnes suivantes d’utiliser les huiles essentielles :

- Les femmes enceintes ou allaitantes : il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin ou d’un professionnel pour les utiliser durant cette période. Elles sont en général « interdites » pendant le premier trimestre de grossesse sauf prescription médicale. Évitez toutes les huiles essentielles contenant des cétones, des phénols et des aldéhydes, du fait de leur action abortive et neurotoxique.

 

Les personnes épileptiques ou convulsives, les personnes hypersensibles ou en cas de mastose et de cancer hormono-dépendant, les personnes asthmatiques, allergiques et en règle générale aux personnes ayant des problèmes de santé.

 

Les bébés et les enfants : sauf avis médical, n’utilisez pas les huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 6 ans.

A partir de 3 ans, certaines huiles douces peuvent être utilisées sur conseil d’un médecin ou d’un professionnel de santé formé à l’aromathérapie.

Pour utiliser les huiles essentielles avec les enfants, demandez toujours conseil à un médecin ou à un professionnel de santé formé à l’aromathérapie. Ne jamais laisser les flacons à la portée et à la vue des enfants.

 

Les personnes sous traitement médical : ne mélangez pas les huiles essentielles et les traitements médicamenteux, certaines huiles essentielles peuvent faire des interactions. En cas de doute ou d’interrogations, demandez toujours conseil à votre médecin.

 

Allergie respiratoire, asthme : certaines huiles sont contre-indiquées pour ces personnes et leur diffusion atmosphérique également.

 

Vous devez absolument consulter un médecin ou un professionnel de santé formé à l’aromathérapie, si vous souffrez de maladie grave ou en cas de prise prolongée.

 

SOLEIL : Certaines huiles essentielles sont PHOTO-SENSIBILISANTES (principalement les huiles issues du fruit d’un agrume ; citron, bergamote, orange…), il ne faut donc pas s’exposer au soleil, ni aux UV 6h après leur utilisation (application ou prise orale), car il y a un risque de taches et de brûlures.

Certaines huiles sont DERMOCAUSTIQUES, irritantes, sensibilisantes, toxiques à forte dose ou sur le long terme.

Ne les appliquez pas pures sur la peau. De manière générale, il est recommandé de toujours les utiliser diluées sur un support adapté (huile végétale, miel, ...)

 

Certaines huiles essentielles sont HORMON-LIKE et peuvent modifier le système endocrinien, c’est pour cela qu’elles sont déconseillées en cas de cancer hormono-dépendant. Certaines huiles essentielles peuvent aussi être toxiques pour le foie, évitez l’automédication.

 

BAIN : Les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles, c’est-à-dire que si elles sont versées dans de l’eau elles vont flotter à la surface et risquer de provoquer des brûlures ou des irritations au contact de la peau. Vous devez impérativement les diluer avant leur utilisation, dans un support adapté, un dispersant comme par exemple dans du lait entier en poudre ou liquide, du solubol, une huile végétale, du miel, un savon liquide.

 

TEST DE TOLERANCE CUTANEE :

- Vous devez toujours effectuer un test de tolérance cutanée avant d’utiliser une huile essentielle. Appliquez dans le pli du coude, une goutte d’huile essentielle diluée dans une goutte d’huile végétale, sauf celles qui sont dermocaustiques, (faites le même test en les diluant à 10% dans une huile végétale) attendez 48h avant de l’utiliser et vérifiez ainsi que vous ne faites aucune réaction (rougeur, picotements, gêne respiratoire…). En cas de réaction, n’utilisez plus le mélange.

Ne jamais faire le test avec une goutte d’huile essentielle pure mais en prenant soin d’y ajouter une goutte d’huile végétale. En règle générale, il est fortement déconseillé voire interdit (en fonction des huiles essentielles) de les appliquer pures sur la peau du fait de leur dermocausticité. Seules certaines huiles peuvent être appliquées pures mais seulement ponctuellement.

Si vous réalisez une synergie (synergie= mélange d’huile végétale et d’huile essentielle dans la bonne dilution en fonction des besoins), il faut également effectuer le test de tolérance cutanée et déposer une goutte de la préparation dans le pli du coude. Si vous n’avez aucune réaction dans les 48h, vous pourrez alors l’utiliser.

CONSERVATION :

- Il faut conserver les huiles essentielles toujours bien fermées, et les refermer après utilisation car les principes actifs et les arômes sont très volatiles et ils vont s’évaporer dans l’air.

- Conservez-les également à l’abri de la lumière, de l’humidité, des écarts de température et de la chaleur. Si les températures dépassent les 25°, il est préférable de les conserver au réfrigérateur.

- Pour vos préparations, utilisez des flacons ambrés qui préserveront mieux vos huiles essentielles de la lumière et étiquettez toujours vos flacons avec leur composition et la date à laquelle vous l’avez fait.

- Ne jamais coucher les flacons codigoutte d’huile essentielle, car au contact prolongé de l’huile essentielle et du plastique cela va détériorer le plastique et le ronger (action corrosive). Les huiles essentielles se conservent en général 5 ans, mais certaines peuvent se bonifier avec le temps. Les huiles essentielles d’agrumes ont une durée d’utilisation plus courte (2 ans).

- Tenir hors de portée et de vue des enfants, idéalement dans une armoire en hauteur et fermée.

ACCIDENTS :

Appliquez les règles de base ci-dessous et appelez un centre anti-poison (numéro de téléphone disponible sur le site www.centres-antipoison.net et consultez un médecin.

 

Ingestion : Ne faites jamais boire de l’eau, les huiles n’étant pas hydrosolubles. Faites immédiatement boire une à trois cuillères à soupe d’huile végétale alimentaire pure (olive, tournesol…) afin de diluer les huiles essentielles et contactez immédiatement le centre anti-poison ou appelez le 15.

 

Projection oculaire : Commencez par laver le plus vite possible avec beaucoup d’eau fraiche, puis essuyez l’œil avec une compresse imbibée d’huile végétale alimentaire pure.

 

Muqueuses auriculaires, nasales, ano-génitales : Nettoyez la zone avec de l’huile végétale alimentaire abondamment et consultez un médecin rapidement

 

Peau : Si vous avez appliqué trop d’huile essentielle sur la peau ou les muqueuses, commencez par éliminer le surplus le plus rapidement possible avec un tissu et appliquez ensuite une grande quantité d’huile végétale pour protéger la peau.